Krisyan DAHOMAY

Son expérience du gwoka

Auteur
Compositeur
Musicologue
Direction

En 1972 il décida d’arrêter la musique de bal pour se consacrer entièrement à la recherche sur le gwoka. Dans ce domaine il a fait ses premières armes avec Guy KONKET en tant que « Répondè ». Par la suite il a rejoint le groupe KAFÉ KA LÉVÉ en tant que flûtiste, dans lequel il est resté 10 ans. Ce fut pour lui une période très enrichissante où il a étudié les gammes et les harmonies du gwoka, ainsi que les différents rythmes.

 

IL a commencé par courir les veillées mortuaires de toute la Grande-Terre et ensuite les différentes Swaré Léwòz. IL a côtoyé les plus grands en particulier un cousin de son Père : Robert LOYSON ; et Gérard JOSEPH-LOCKEL, le beau-frère de sa tante. Sans oublier, CHABEN qui était un ami de la famille, VÉLO, Sergius GEOFFROY, Esnard BOISDUR, Kristen AIGLE, Gérard POMER, GAGUY, LINLIN, CARNOT, DÉLOS et bien d’autres, dont MANDINGUE (Frantz TRIVAL), qui lui a appris les différents rythmes du gwoka…

 

IL a quitté le groupe de KAFÉ pour monter une petite formation, « KATOURÉ », avec sa sœur et élève, Marie-Line DAHOMAY. Encore une fois il en était l'un des responsables et l’un des principaux compositeurs et arrangeurs. Ils ont pu ainsi, pendant 5 ans, jouer en Guadeloupe, en Martinique, aux États-Unis (Louisiane) et à Cuba (Festival del Fuego).


En 2003 il a eu le deuxième prix de biguine instrumentale organisé par Freddy MARSHAL au Centre des Arts de Pointe-à-Pitre, avec une biguine-ka intitulée «An ba on pyé mango».

 

 

 

 

Captation pour RFO Télévision avec le groupe KATOURÉ

Avant la répétition du groupe Kafé-Ka-Lévé.

De gauche à droite Christian Amour, Christian DAHOMAY et Kafé.